Skip to content

5 conseils pour un gazon écologique

Écrit par :

Anaïs Poitras
Chargée de projets en verdissement résidentiel

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le gazon est la norme du jardin « parfait » depuis de très nombreuses années. Avoir une belle pelouse verte et bien tondue est souvent une source de fierté pour les propriétaires.

Cependant, cet investissement n’apporte pas beaucoup de bénéfices, ni pour ses propriétaires ni pour l’environnement! Heureusement, il existe de nombreuses façons de rendre son gazon plus écologique.

Pourquoi rendre son gazon plus écologique?

Pour obtenir une belle pelouse verte sans mauvaises herbes et bien coupée, énormément de temps, d’énergie, de fertilisants, d’eau et donc d’argent sont nécessaires. Au Québec, la quantité d’eau utilisée en été est le double de ce qui est utilisé en hiver et une bonne partie de cette eau sert à l’arrosage du gazon!

Avec tout ça, on obtient certes un gazon bien vert, mais somme toute très faible en biodiversité. Les engrais chimiques utilisés peuvent également avoir un effet nocif sur le sol et les sources d’eau à proximité. De plus, les espaces gazonnés contribuent peu à contrer les îlots de chaleur associés aux villes. Cela semble donc être une drôle d’idée d’utiliser autant de ressources pour quelque chose de si peu bénéfique.

Bien que la pelouse traditionnelle fasse partie de notre culture depuis très longtemps, il est temps d’explorer les façons de rendre la pelouse plus écologique.

5 gestes faciles pour rendre son gazon plus écologique

Vous ne pouvez pas remplacer votre gazon dans son entièreté? Vous êtes locataire? Vous n’avez pas le temps de faire de l’aménagement paysager? Ne vous inquiétez pas! Vous pouvez poser de petits gestes simples dans votre cour arrière qui ont un réel impact.

1. Garder son gazon long

Source : RECYC-QUÉBEC

Un gazon plus long gardera l’humidité plus longtemps, réduisant son besoin d’arrosage. Il deviendra un meilleur habitat pour la biodiversité locale et restera plus frais. On peut tondre le gazon souvent, mais il ne faut pas enlever plus du tiers de sa longueur à la fois.

Pour une pelouse écologique, laissez les rognures de gazon par terre après la tonte. L’herbicyclage permet aux nutriments de retourner au sol, augmente la résistance de la pelouse aux maladies, préserve l’humidité du sol et réduit l’émission des gaz à effet de serre liés à l’enfouissement ou au transport du gazon coupé.

2. Réduire l'arrosage

Et oui! Un geste concret et facile à poser pour une pelouse écologique est de réduire au minimum l’arrosage de son gazon. La pluie se chargera de la garder en vie. Ne vous inquiétez pas si vous la voyez devenir jaune en temps de sécheresse, elle est simplement en dormance. Si vous souhaitez continuer l’arrosage, priorisez l’arrosage en soirée pour éviter l’évaporation de l’eau par le soleil de l’après-midi.

Arroser gazon

3. Diversifier les plantes sur le terrain

Pollinisateurs

Sans avoir à remplacer votre gazon au complet, vous pouvez ajouter quelques pots de fleurs ou vous créer un petit jardin pour attirer les pollinisateurs. Créer un potager est une autre excellente façon d’augmenter la biodiversité dans votre jardin tout en profitant des bénéfices de faire pousser sa propre nourriture. Visitez la bibliothèque de semences de l’Éco-quartier de Lachine pour vous procurer facilement des semences!

Vous pouvez également identifier les zones du terrain que vous fréquentez très peu et laisser la pelouse pousser. Il apparaîtra dans ces zones différentes plantes et vous pourrez sélectionner lesquelles vous plaisent (les marguerites et l’asclépiade, par exemple) et arracher les autres. On appelle ça du jardinage par soustraction!

4. Remplacer les semences de gazon par du couvre-sol

Trèfles

Si votre gazon a besoin d’être remplacé ou replanté à quelques endroits, considérez planter des semences de couvre-sol divers à la place. Il existe de nombreuses espèces de couvre-sol qui résistent bien au piétinement, comme le trèfle, le thym ou l’herniaire glabre. Vous pouvez ainsi augmenter la biodiversité de votre gazon graduellement et avec peu d’efforts. Visitez la bibliothèque de semences de l’Éco-quartier de Lachine pour vous procurer facilement des semences!

5. Planter des arbres

Vous tenez à maintenir votre pelouse traditionnelle, mais voulez tout de même contribuer au mouvement de verdissement urbain? Pourquoi ne pas planter un arbre? Vous contribuez à augmenter la canopée de votre quartier, à embellir votre propriété et à réduire les îlots de chaleur. Consultez la page du verdissement du GRAME pour en apprendre davantage sur nos projets de plantation d’arbres.

Si vous vous sentez prêt à vous débarrasser du gazon complètement, commencez par détourber votre jardin pour ensuite installer un pré fleuri ou les couvre-sols de votre choix.

Cependant, chaque petit geste compte pour la préservation de notre environnement, même si c’est aussi simple que de rendre son gazon plus écologique! Pour savoir comment le GRAME peut vous aider à participer à cette transition écologique, consultez notre page Web sur les services aux citoyens.

Articles similaires

Abonnez-vous à l’infolettre