Skip to content

Le transport actif chez les enfants et la sécurité autour des écoles

Écrit par :

Shani Lebel
Agente des communications

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qu’est-ce que le transport actif?

Le transport actif est un mode de transport où le corps et ses muscles fournissent l’énergie motrice nécessaire pour se déplacer. Par exemple, la marche, le vélo, le patin à roues alignées, la planche à roulettes et la trottinette sont tous des transports actifs. En comparaison, l’autobus ou l’automobile sont des modes de transport motorisés, car ils utilisent un moteur et du carburant pour rouler.

Le déclin du transport actif chez les jeunes : une tendance inquiétante

Le déclin du transport actif chez les jeunes entraîne des conséquences négatives sur leur santé et leur sécurité. En effet, dans les trente dernières années, le nombre d’enfants se déplaçant de l’école à la maison en transport actif au Canada est passé de 80% à 9%. De plus, les jeunes d’aujourd’hui sont 40% moins actifs qu’auparavant. Dans le même laps de temps, l’obésité juvénile a augmenté de 50%

De plus, selon une étude de l’Organisation mondiale de la Santé (Europe) de 2002, de plus en plus de parents adoptent des modes de transports motorisés afin d’amener leurs enfants à l’école dus aux risques d’accident et à l’augmentation de la distance à parcourir. En conséquence, le trafic autour des écoles augmente, rendant les zones scolaires de plus en plus dangereuses.

Pourquoi encourager les déplacements en transport actif vers les écoles?

Les parents ont un rôle déterminant dans le choix du mode de transport utilisé par leurs enfants pour se rendre à l’école. Encourager les enfants à se déplacer en transport actif de la maison vers l’école entraîne plusieurs bienfaits. D’abord, ce mode de déplacement est bon pour la santé, car il permet aux jeunes de faire de l’exercice, de leur donner de l’énergie et de diminuer leur stress. Les enfants qui se déplacent à pied ou à vélo de la maison vers l’école sont donc plus aptes à se concentrer en classe. Ces déplacements permettent aussi aux enfants de développer leur autonomie et leurs connaissances de leur environnement. De plus, contrairement à la voiture, le transport actif ne produit aucune émission polluante. Les jeunes peuvent alors, eux aussi, avoir un impact positif sur l’environnement! Enfin, éviter d’amener les enfants à l’école en voiture augmente la sécurité aux alentours des établissements scolaires et dans tout le quartier, car cela entraîne une diminution de l’achalandage, de la congestion et donc du risque d’accident.

Les règles de sécurité à apprendre à vos enfants lors des déplacements en transport actif

Afin que vos enfants soient bien équipés pour se déplacer en transport actif de la maison jusqu’à l’école, voici quelques règles de sécurités que vous pouvez leur apprendre :

Lorsque je me déplace à pied

  • Je marche sur le trottoir, mais s’il n’y en a pas, je marche en bordure de la rue en sens inverse de la circulation pour voir venir les voitures.
  • Je traverse aux intersections ou aux passages pour piétons, préférablement en présence d’un brigadier ou d’une brigadière.
  • Je suis attentif(ve) en traversant la rue : je m’assure de l’absence de danger et je garde un contact visuel avec les automobilistes.

Lorsque je me déplace à vélo

  • Je circule sur les pistes cyclables ou en bordure de la rue dans le même sens que les voitures.
  • Je descends de mon vélo sur les trottoirs.
  • Je porte toujours un casque pour ma protection ainsi que des vêtements visibles pour être bien vu par les automobilistes.
  • Je signale mes intentions lorsque je tourne ou je m’arrête.

Je respecte toujours la signalisation :

  • Je m’arrête au panneau d’arrêt.
  • Je ne traverse la rue qu’à la lumière verte.
  • Je peux traverser au passage pour piétons.

Plus de conseils pour la sécurité de vos enfants lors de leurs déplacements peuvent être trouvés ici, sur le site de la Société de l’assurance automobile du Québec, oui ici, sur le site du Service de Police de la Ville de Montréal.

Articles similaires

Abonnez-vous à l’infolettre