Skip to content

Clima visite Fred la Marmotte à Val-d’Espoir, en Gaspésie

Écrit par :

Équipe du GRAME
Équipe interne du GRAME

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Notre ami Clima s’est rendu à Val-d’Espoir, ce mardi 2 février pour rendre visite à son ami Fred, la marmotte. C’est le jour où son ami Fred se réveille de son long sommeil. Cela fait depuis début octobre que Fred s’est enfermé dans son terrier pour dormir. Quatre mois à dormir! 
Qui est Clima? Clima est un sympathique raton-laveur qui aide l’animateur du GRAME à guider les touts-petits à travers les thématiques et les lectures. Clima est d’ailleurs un expert des questions relatives à l’environnement et saura répondre à toutes sortes de questions. Vous avez une question pour Clima? Posez-la lui!

En quoi consiste le Jour de la marmotte?

Selon la tradition, si Fred voit son ombre aujourd’hui, il rentrera dans son terrier et notre hiver durera encore six semaines. Si son ombre est absente, le printemps sera précoce. En sortant de son terrier, Fred a rencontré Clima et s’est confié à lui. Il a avoué à Clima d’avoir eu très froid pendant son long sommeil et qu’il n’est pas en pleine forme. Cette année, la neige est tombée tardivement. La neige permet de garder les températures basses, le froid hors du terrier de la marmotte. On dit que le manteau de neige isole le terrier.

Les marmottes et le réchauffement climatique

Pour se réchauffer, il a dû puiser dans ses réserves de graisse. La couche de neige manquant augmente la superficie du sol gelé du terrier des marmottes. Pour notre ami Fred, ce n’est pas grave, car il va réussir à reprendre des forces au printemps, mais pour ses cousines en France, elles ne se reproduisent plus pour pouvoir survivre. Elles ont utilisé toutes leurs réserves de graisse pour se réchauffer. Cette perte de poids ne permet pas aux femelles d’avoir des petits marmottons (Malard, 2019). Et la situation de ses cousines de l’île de Vancouver est plus inquiétante puisqu’elles sont en voie de disparition.  Clima pense qu’une des causes de la diminution de la population des marmottes de la France et de l’île de Vancouver est le réchauffement climatique. Il essaye de rassurer son ami Fred en lui disant qu’il participe activement à la lutte contre les changements climatiques. 

Découvrez le programme Lecteurs en herbe!

Avec le programme de Lecteur en herbe, mis en place par le GRAME, le sympathique raton-laveur permet à ses amis des garderies, des CPE d’adopter des comportements pour préserver et améliorer la qualité de l’environnement – justement, la thématique du mois de février pour Lecteurs en herbe est la biodiversité. 

Tout un coup, Fred voit son ombre et il rentre dans son terrier en disant au revoir à Clima. Au Québec, les marmottes hibernent. Leur température et leur rythme cardiaque diminuent. Elles vont sortir de leur terrier entre mars et avril en fonction de la température. 

Fait cocasse, les marmottes sont surnommées « siffleux » car elles émettent un bruit strident quand elles sont effrayées!

Sources consultées :

Malard, Fanny (2019) : Programme les sentinelles du climat. Tome I : Développement d’indicateurs des effets du changement climatique sur la biodiversité de la Nouvelle-Aquitaine. C. Nature, 2016

Articles similaires

Abonnez-vous à l’infolettre