Historique
1989-2015 : Plus de vingt-cinq ans d'avance!
Le GRAME a été fondé en 1989 avec comme objectif d’apporter des idées et des solutions nouvelles aux grands problèmes environnementaux. L’organisme s’est dès lors attaqué à l’étalement urbain et s’est rapidement positionné pour l’utilisation de l’écofiscalité comme outil de gestion de l’environnement.

À partir de 1993, le GRAME s’est intéressé aux impacts globaux des grands projets de production d’énergie. Il s’est alors mis à œuvrer à la réhabilitation de l’hydroélectricité comme importante source d’énergie renouvelable.

Depuis, plusieurs projets de recherche de premier plan ont été menés par l’organisme qui a aussi pris la parole lors de plusieurs consultations publiques. En 2000, les analystes du GRAME ont agi à titre d’experts pour le Groupe de travail sur les transports et les changements climatiques mis sur pied par le Gouvernement du Québec.  En 2003, le vice-président exécutif du GRAME de l’époque a siégé comme commissaire au sein du groupe chargé d’évaluer le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PGMR).

Pendant ce temps, le GRAME s’est établi à Lachine avec un accueil chaleureux des résidants, qui n’avaient pas d’organisation entièrement dédiée à l’environnement sur leur territoire. Le groupe de recherche est donc devenu petit à petit LA référence communautaire en matière d’environnement à Lachine et a accepté fièrement son nouveau rôle. Depuis plus de 10 ans, le GRAME s’efforce de tisser des liens avec les autres organismes locaux et s’associe régulièrement à l’arrondissement de Lachine lors d’activités ou de campagnes environnementales. À l’automne 2010, l’arrondissement de Lachine annonçait la création d’un Éco-quartier en collaboration avec le GRAME.

Le GRAME et l'Éco-quartier Lachine sont installés depuis 2011 dans le Regroupement de Lachine, qui réunit dans un même lieu de sept organismes de soutien au milieu qui proposent des services d’accueil, d’employabilité, de service de garde, de développement économique et de développement durable pour les entreprises et les citoyens. Le GRAME a largement contribué à faire du Regroupement un exemple en matière de bâtiment écologique, en coordonnant notamment l'installation d'un système de géothermie et d'un toit végétal.
Pour en savoir plus, lire la fiche réalisée par Anne-Marie Vigneault dans le cadre du programme Bâtiments durables et éco-collectivité du CÉGEP de Rimouski.

Finalement, GRAME est devenu en vingt-cinq ans une organisation de référence respectée du milieu environnemental. Cette année encore, le GRAME est à la barre de plusieurs projets structurants, tant sur le plan de la recherche que pour les volets communautaire et consultations publiques.
GRAME ©  2017